Destruction déchets industriels spéciaux ou toxiques par pyrolyse

INNOVATION TECHNIQUE

 

Mon activité de recherche & développement dans les technologies environnementales m'a conduit à concevoir un four de pyrolyse sous basse pression à haute température pour la valorisation ou la destruction de déchets organiques industriels afin de répondre aux problèmes environnementaux d'aujourd'hui et de demain.

 

Ce développement appuyé par des nombreux essais de pyrolyse ont débouché sur le dépôt de brevets permettant de traiter et valoriser de manière innovante certains déchets industriels toxiques ou non et permettant ainsi de répondre aux nouvelles et futures normes en matière d'environnement.

 

Rémy GOURHAN expertise en environnement et développement durable

 

Rémy Gourhan - Pyrolyse basse pression à haute température

Références

Parcours professionnel de l'inventeur Rémy GOURHAN

  • 1964-1967 : CEA Saclay, études spectrométrie de masse pour dosage des isotopes Pu (objectif démarrage de l’Usine UP2 de retraitement des déchets nucléaires de La Hague).
  • 1967-1968 : enseignant à l’École Atomique de Cherbourg.
  • 1968-1970 : chercheur au Centre d’Étude Nucléaire d’Alger, mise au point d’un séparateur d’isotopes.
  • 1970-1980 : reprise et développement du bureau d’études d'Alger de la Compagnie Générale d’Entreprise Électrique ALSTHOM. Études de cheminement pipelines et lignes électriques.
  • 1980-1984 : USSI ingénierie filiale CEA, intégration dans l’équipe Recherche & Développement sur la torche à plasma, eau supercritique, pyrolyse et énergies renouvelables.
  • 1984-1990 : création et direction d’une équipe Pyrolyse au sein d’un Groupement d’Intérêt Économique composé de la Compagnie Générale des Eaux Entreprise, d’une société espagnole et de l’École de Géologie de Nancy.
  • 1990-2004 : chercheur indépendant, développement et investissement dans la technique de la pyrolyse.
  • 2004-2010 : consultant auprès de THALES, DGA, DCNS, GDF-SUEZ sur les problèmes d’environnement et destruction de produits toxiques.
  • 2011-2017 : expert indépendant sur les problèmes d’environnement et de développement durable.

Partenaires industriels création pyrolyseur

  • Aérospatial.
  • Carbone Industrie.
  • Centre de Recherche EDF de la Renardière.
  • Dassault.
  • École Nationale d’Ingénieur de Mécanique (ENIM Metz).
  • Institut National Polytechnique de Lorraine (INPL, M. Jean-Louis Pineau école de géologie).

Partenaires industriels application pyrolyse

Ces développements interviennent dans un cadre "Confidentiel Défense" : gaz de combat et explosifs.

  • Centre Lyonnais d’Ingénierie (EDF), département EFYSIS.
  • Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS Nancy), équipe PROGEPI.
  • Délégation Générale à l’Armement (DGA).
  • Société Nationale des Poudres et Explosifs (SNPE).

Pendant cette période, à la demande de l’Institut National Polytechnique de Lorraine (INPL), des essais concluants ont été réalisés avec les sociétés :

  • CHU Brabois (Nancy) pour traitement déchets hospitaliers et métaux lourds (mercure).
  • Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS Nancy), équipe PROGEPI.
  • MICHELIN pour recyclage de pneumatiques.
  • SARP Industries pour traitement déchets peinture Renault, chlorure d’aluminium et solvants chargés en métaux lourds.
  • THYSSEN pour traitement de refus broyage automobile (RBA).

Environnement

 

Toutes les activités ont un impact sur l'environnement : les produits ont besoin de matières premières et d’énergie pour être fabriqués, emballés et transportés. Leur fabrication peut générer des rejets gazeux ou liquides, des déchets, des nuisances diverses, et des risques dont les effets ne sont pas toujours immédiatement perceptibles, mais peuvent se révéler nuisibles à plus long terme. Dans le monde, les exemples sont aujourd’hui nombreux où des entreprises doivent faire face à des obligations très lourdes pour assumer le manque de prévention dans l'exercice de leurs responsabilités environnementales.

 

Développement durable

 

Les solutions de pyrolyse permettent aux industriels d'être de plus en plus respectueux de l'environnement, de mieux protéger la santé de leurs collaborateurs et des concitoyens, de minimiser les risques financiers et juridiques et de préserver la réputation de l'industriel. La pyrolyse, c'est finalement faire converger l'amélioration des performances environnementales avec la profitabilité de l'entreprise, tout en préservant la planète pour les générations futures.

Recyclage & Valorisation des déchets

 

Rémy Gourhan - Pyrolyse basse pression à haute température

 

Le traitement des déchets a longtemps été une action naturelle des populations. Les résidus d’artisanats étaient récupérés (métaux refondus, vieux chiffons et puis papiers pour la pâte à papier, etc.), le reste n’était qu’organique (c'est-à-dire composé de matière naturelle et rapidement biodégradable) et venait en campagne compléter les engrais ou la nourriture des animaux, tandis qu’en ville les caniveaux ou autre terrain vague récoltait des détritus peu polluants.

 

La révolution industrielle dans les sociétés occidentales a vu les villes et les usines se développer et leurs déchets devenir des gisements de matières premières non valorisés. Le recyclage pour certains produits satisfait mais pour d'autres, spéciaux, dangereux ou toxiques, la pyrolyse sous vide reste une solution qui contribue à la pérennité d'une stratégie d'écologie industrielle.